Home » News » Shokotan en France, à Japan Expo… c’était y’a 1 an déjà !

Bonjour,

En cette veille de Japan Expo, un article « souvenir » pour vous faire revivre les grands moments de sa venue… en vidéo cette fois-ci ! Tous les articles, émissions ayant été diffusé depuis longtemps, ça sera plus simple ! Une première review datant de Juillet 2014 est disponible ici.

Shoko fut la première invitée annoncée en 2014, celle qui ouvrit le live house dès le mercredi. Mais pourquoi ? Au final, elle n’est restée que 4 jours sur Paris, puisqu’elle avait son avion directement le Jeudi soir après les dédicaces…

En plus d’un petit temps pour visiter, rappelons que le Mardi, elle a donné au moins 3 interviews dont celle de Japan FM


GUEST :: Shoko Nakagawa @ Japan FM (01/07/2014)

Elle enregistra aussi une interview pour l’émission TRACKS (Arte) et pour NOLIFE, qui seront montées avec des images du concert du live-house.


Shoko Nakagawa – Tracks ARTE

 Soutenez NOLIFE, achetez l’émission sur noco.tv

Elle réalisa aussi deux interview pour les magazines Japan Life Style (n°34 de l’ancienne formule) et Coyote Mag’ n°51…

Le mercredi et le jeudi quasi-exclusivement consacré à Japan Expo… et à afin de se mettre dans l’ambiance, quoi de mieux qu’un gros aperçu du concert au Live House ?


Filmé et monté par IkebukuroTV depuis la fosse du Live House

Le Jeudi de Japan Expo fut consacré à une conférence / live drawing sur la scène « 15 ans », à mon grand étonnement personne n’a filmé et de mon côté, j’étais en galère de batterie donc voici un montage (je garantie pas la qualité et je m’en excuse) de 45 minutes.


Shoko Nakagawa @ Japan Expo 2014 – Live Drawing

Voici une version écrite de la conférence :

« Venir à Japan Expo c’est un peu un rêve qui se réalise parce qu’on y croise du cosplay, des figurines, de l’animation, des jeux vidéos, tout ce que j’aime. Alors je suis venue en Madoka pour fêter ça. »

Pouvez vous revenir sur le début de votre carrière ?
J’ai commencé avec mon blog et c’est venu naturellement, petit à petit. J’aime la culture otaku depuis que je suis toute petite. Je baigne dedans et c’est devenu mon travail, ce qui est énorme quand on y pense. Je fais du doublage, je chante pour des génériques d’animés. J’ai vraiment eu beaucoup de chance.

Votre père a-t-il eu une influence dans votre passion ? 
(Note : Shoko Nakagawa est la fille de Katsuhiko Nakagawa, chanteur et acteur décédé en 1994) Mon père était lui même chanteur et comédien et il avait doublé notamment des séries de robots. Je n’ai pas eu d’occasion de beaucoup parler avec lui mais je pense que cette passion s’est transmise par notre ADN. Je me retrouve moi aussi à faire des chansons et du doublage. C’est tout un héritage que je tiens de lui.

Préférez-vous les animés anciens ou actuels ? La culture otaku a-t-elle évolué ?
Je me souviens qu’il y a 20 ans quand on disait à quelqu’un qu’on était otaku, c’était mal vu, on était considéré comme une personne un peu bizarre. Mais aujourd’hui on sent qu’il s’agit d’une personne passionnée qui vit sa passion à 100 %, qui peut l’afficher en public. Ici à Japan Expo, je croise des cosplayeurs de titres anciens comme récents. L’histoire de l’humanité est si longue, et pourtant, j’ai l’impression que le meilleur moment, c’est maintenant.

Quelles opportunités vous ont-elles permis de vivre de votre passion ?
Je pense que c’est une histoire de timing. Je n’avais pas beaucoup d’amies à l’école et j’ai voulu utiliser internet pour m’exprimer sur mon blog. Et là, je me suis retrouvée peu à peu suivie par des personnes du monde entier qui aimaient le cosplay, qui aimaient les animés, tout comme moi. Je ne me voyais pas encore travailler dans ce milieu. Je pense que je serais née 30 ou 40 ans plus tôt je n’aurais rien pu faire de tout ça.

Parmi toutes vos activités, laquelle vous donne le plus de satisfaction ?
C’est une question qu’on me pose souvent au Japon. Je chante des chansons d’animés depuis que je suis toute petite. C’est grâce aux chansons d’animés que je suis devenue connue dans le monde entier. Ce sont ces chansons qui m’ont ouvertes d’autres portes. Je pense donc que ce sont les chansons d’animés qui me satisfont le plus.

Que pensez vous du succès de votre blog ? (note : plus de 100 millions de visites)
Mon blog, je l’ai commencé il y a très très longtemps car comme je l’ai dit, je n’avais pas beaucoup d’amis et que je ne pouvais pas afficher comme ça ma passion. C’était un moyen d’exprimer toute ma passion au monde extérieur. Grâce à ça, j’ai pu entrer en contact avec des personnes qui me lisaient. Pour moi, mon blog c’est un bon mon Dream Note. Les rêves que j’y ai écris se sont réalisés. Ce blog, c’est aussi une manière de laisser une trace de moi quelque part. En ce moment, je fais des dessins de chats pour des œuvres de charité envers les chats.

Que pourriez-vous dire aux personnes passionnées mais introverties qui sont ici à Japan Expo ?
Pour ceux qui n’ont pas d’amis proches, il ne faut pas vous inquiéter. Pour ma part j’aime beaucoup être toute seule. J’aime bien manger toute seule. J’aime bien jouer aux jeux vidéo toute seule. Ce n’est pas important d’être seul, l’important c’est de déclarer sa passion. Il y aura toujours quelqu’un sur internet pour se reconnaître dans votre passion. Quand je suis triste, je ne suis pas vraiment toute seule je prends mon chat et je suis contente. Je suis capable de jouer à trois jeux vidéos en même temps. Comme quoi, même en étant seule, je peux être bien occupée.

Est ce que vous avez eu le temps de visiter Paris ?
Je suis venue sur Paris pour le Live d’hier et le jour d’avant, j’ai pu visiter Paris. J’ai mangé de la vraie bonne cuisine française. J’ai fait la Tour Eiffel, l’Arc de Triomphe. C’était très intéressant. Mais ce qui m’intéresse le plus c’est maintenant, à Japan Expo. Je suis enfin cosplayée. J’ai pu prendre d’autre cosplayeurs en photo. Je n’ai qu’une envie, c’est descendre de cette scène et continuer à prendre des photos de cosplayeurs. Si j’en trouve qui sont classes ou très mignons, je vais les voir. Ce qui me fascine ici, c’est qu’il y a des canons de beauté. Des filles super mignonnes et des mecs à tomber à la renverse. Hier j’ai croisé un garçon qui était cosplayé en Son Gohan. Ses cheveux, c’étaient ses cheveux naturels qu’il avait fait en Super Saïen. Il avait en plus de ça un nez très en équerre, très rectiligne. Il n’était pas spécialement grand, mais qu’est-ce qu’il était classe. Et quand il s’est mis à parler, c’était un vrai otaku. Il y avait un tel décalage entre ce qu’il disait et son superbe cosplay que je n’ai pas pu m’empêcher de rire.

Comment se passe le contact avec vos fans, ici ?
Hier, pendant la séance de dédicaces, j’ai été stupéfaite par une chose. Il y avait des gens qui venaient d’Espagne, de Suisse, d’Australie, même. Ils venaient pour une seule chose, s’éclater à Japan Expo. Tout à l’heure, je me baladais et il y avait toute une équipe habillée en commando de Resident Evil avec des militaires et des zombis. Et l’un des gars en zombi était un beau mec, le maquillage était super et quand ils se sont mis à parler, c’étaient des otakus. C’est un décalage très amusant et en même temps, c’est fabuleux de voir tout ça.

Pour Saint Seiya Oméga, vous avez repris Pegasus Fantasy avec Make Up. Comment s’est passé cette collaboration ?
Lorsque l’on m’a proposé de travailler sur Saint Seiya Oméga, j’ai senti une très grande responsabilité car j’allais y doubler Athéna dans une série que, comme vous tous, j’ai adoré depuis toute petite. Athéna, c’est un déesse. C’est quelqu’un sur qui tout le monde se repose et faire sa voix était pour moi le rôle le plus dur jusqu’ici à cause de toute la responsabilité que cela impliquait. En ce qui concerne Pegasus Fantasy, j’étais en duo avec Nobuo YAMADA, le chanteur original. J’avais le cosmos qui vibrait et qui explosait, tellement j’étais heureuse de pouvoir chanter avec lui. Je me suis entraînée comme une folle pour être à la hauteur. À la fin, j’avais la gorge toute cassée mais j’étais doublement satisfaite d’avoir pu jouer ce rôle et d’avoir pu chanter avec Nobuo. Il était important pour moi de me fondre dans le personnage, que les gens qui écoutent le doublage de Saint Seiya Omega aient l’impression d’entendre Athéna plutôt que Shokotan.

Après les questions Shoko nous a dessiné en live un fan-art perso deSailor Moon.
« J’avoue, j’ai un peu honte de ce dessin car dessiner, au fond, c’est juste une passion. Je l’ai dessinée de tête pour la bonne raison que je dessine Sailor Moon depuis que j’ai 6 ans. Ça fait un moment que je dessine Sailor Moon et je suis impatiente de découvrir la nouvelle série. »

« C’est un plaisir pour moi d’être à Japan Expo. C’est un événement unique car il réunit tout ce que j’aime : animés, jeux vidéo, cosplay… Je vous remercie d’être ici, dans cet endroit unique. »

 En attendant, je l’espère son retour prochain en France ? Peut-être en 2016 ? Continuez à l’encourager en votant au J-TOP par exemple, ou en parle-en d’elle autour de vous !
De notre côté, on continuera à vous informer de tout ce qu’on peut 😀

Kasumi

About

Otaku dès mon plus jeune âge, j'ai découvert Shokotan grâce à Pokémon Sunday le dimanche matin sur TV-Tokyo... Comment resister à celle qu'on appelle "Queen Otaku" ? :) Fondatrice multi-fonctions du fanclub :)

Membre ? Identifiez-vous !

You are not logged in.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies En savoir plus..

Les paramètres des cookies de ce site sont régler "Accepter les cookies" pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à ce sujet. Ce site utilise des cookies Google Analytics pour mesurer l'audience. Les données collectées ne seront pas utilisées à des fins publicitaires.
Cliquez ici pour vous opposer aux cookies de mesure d'audience de Google

Fermer